Actualité

Envol 91 FM offre les dernières nouvelles de la communauté et du monde entier grâce à notre journaliste Gaël Mpoyo. Retrouvez les meilleurs articles du jour, couvrant une variété de sujets tels que la société, la politique, l’environnement, l’économie, la culture, la santé, la science, et bien d’autres encore.

Gael@envol91.mb.ca

Reportage dîner conférence de la Chambre de Commerce Francophne de Saint-Boniface (Crédit Photo: Gaël Mpoyo)

Économie

Comment être VERT en affaires : Retour sur le dîner-conférence de la chambre de commerce francophone de Saint Boniface

La chambre de commerce francophone de Saint Boniface a choisi un thème inspirant pour son dîner-conférence qui s’est tenu le mercredi 24 avril à l’hôtel Norwood de Winnipeg : “Comment être VERT en affaires”. 

Sous la direction de Sylvie Laurencelle-Vermette présidente de la chambre de commerce francophone de saint Boniface, cet événement a offert une plateforme pour explorer les différentes façons dont les entreprises peuvent réduire leur empreinte environnementale tout en restant compétitives sur le marché.

 De la gestion des déchets à l’adoption de technologies vertes, en passant par la sensibilisation des consommateurs, les intervenants ont partagé des idées novatrices et des bonnes pratiques pour favoriser une transition vers des modèles d’affaires plus durables.

Un des moments marquants de la soirée a été la présentation de Dany Robidoux, Directeur général de Éco-Ouest Canada. Son discours a sans aucun doute inspiré les participants à agir en faveur de l’environnement dans le cadre de leurs activités commerciales. 

L’événement a également été marqué par les présentations captivantes de David et Walter Kleinschmit, qui ont su sensibiliser l’audience à l’importance de l’écologie dans le monde des affaires. 

Pour les organisateurs, le dîner-conférence de la chambre de commerce francophone de Saint Boniface a été un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui souhaitent s’engager en faveur de pratiques plus durables dans le monde des affaires.

Les retombées de cet événement devraient contribuer positivement à la prise de conscience collective sur l’importance de la transition vers un mode de vie et de travail plus respectueux de l’environnement.

Awa Soumbouno propriétaire de Awa Bissap Corp (Crédit Photo: Gaël Mpoyo)

Entreprenariat

L'entreprise Awa Bissap Corp., spécialisée dans la production de jus, a remporté mercredi soir la 12e édition de la compétition Fosse aux Lions.

C’est une victoire significative pour sa fondatrice, Awa Soumbouno, qui a reçu un prix de 15 000 $. Devant une audience enthousiaste au Théâtre Cercle Molière de Saint-Boniface, Awa Soumbouno a été honorée de plusieurs façons. 

En plus du principal prix de la soirée, elle s’est également vu attribuer celui du World Trade Center, distinguant ainsi son entreprise comme étant la mieux positionnée pour s’exporter à l’extérieur du Manitoba.  

Les membres du jury ont eu du mal à prendre leur décision finale. Martine Bordeleau a reconnu la difficulté de leur choix. 

Pour Joël Lemoine responsable de ce projet au CDEM , il a été un honneur pour lui d’avoir accompagné ses entrepreneurs Les autres finalistes, à savoir Le Nénuphar (magazine mensuel gratuit), Fa Allure (vêtements en textiles africains et manitobains) et Arc and Fire Manufacturing (pièces métalliques pour les métiers de la topographie), ont chaleureusement félicité la gagnante. Elles ont tiré une leçon de cette expérience en termes d’exposition et de reconnaissance. 

 La Fosse aux Lions est une compétition organisée par le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) en partenariat avec Radio-Canada. 

Cet événement met en avant les entrepreneurs et leurs idées novatrices, offrant ainsi une plateforme pour accroître leur visibilité et leur notoriété.

Athalie Arnal Directrice de Ressources Humaines de l’Université de Saint-Boniface (Crédit Photo: Gaël Mpoyo)

Éducation

L'Université de Saint-Boniface révolutionne son attractivité avec une nouvelle marque employeur

Aujourd’hui marque une étape décisive pour l’Université de Saint-Boniface (USB) alors qu’elle dévoile sa nouvelle stratégie de recrutement et sa marque employeur fraîchement repensée. 

Cette initiative vise à renforcer sa position en tant que destination de choix pour les talents francophones à Winnipeg et au-delà. Pour discuter de cette évolution majeure, nous avons le plaisir d’accueillir Athalie Arnal, la directrice des ressources humaines de l’Université de Saint-Boniface.

Dans un entretien exclusif, Athalie Arnal partage en détail les motivations derrière le lancement de cette nouvelle marque employeur. Elle explique comment l’USB a entrepris une réflexion approfondie pour mieux comprendre les aspirations des candidats francophones et comment elle peut les attirer de manière significative. “Notre objectif est de créer un environnement où les talents se sentent valorisés, soutenus et inspirés à réaliser leur plein potentiel professionnel”,déclare Arnal.

La nouvelle marque employeur de l’USB incarne ses valeurs fondamentales, son engagement envers l’excellence académique et son soutien indéfectible à la communauté francophone. 

Arnal met en lumière les éléments clés de cette marque, notamment son authenticité, sa diversité et son engagement envers le développement professionnel continu.

En outre, elle explore les initiatives concrètes que l’USB déploie pour concrétiser sa nouvelle stratégie de recrutement. Des programmes de mentorat aux opportunités de développement professionnel, en passant par une culture organisationnelle inclusive, l’USB s’engage à offrir un environnement propice à l’épanouissement personnel et professionnel de ses employés.

Professeur à l’Université de Saint-Boniface donne sa lecture sur le budget fédéral 2024 – 2025 (Crédit Photo: Faïçal Zellama)

Politique

Analyse du Budget Fédéral 2024 : Implications Fiscales

Le 16 avril 2024, la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, a dévoilé le budget tant attendu du gouvernement fédéral. Les Canadiens scrutent avec attention chaque détail de ce document, cherchant à comprendre son impact sur leur situation financière. Parmi les diverses initiatives et politiques fiscales proposées, plusieurs points saillants méritent d’être mis en lumière.

Augmentation du taux d’inclusion des gains en capital :

L’une des mesures phares du budget concerne l’augmentation du taux d’inclusion des gains en capital pour toutes les sociétés, fiducies et particuliers dont les gains annuels excèdent 250 000 $. Cette proposition vise à rééquilibrer le traitement fiscal des revenus provenant des investissements, tout en cherchant à garantir une plus grande équité fiscale.

Impôt minimum de remplacement (IMR) :

Le budget confirme les propositions relatives à l’impôt minimum de remplacement (IMR) touchant les particuliers à revenu élevé. Cependant, des modifications ont été apportées au traitement des dons de bienfaisance au regard de l’IMR. Cette révision vise à garantir que les incitations à la philanthropie demeurent intactes, même dans un cadre fiscal plus contraignant.

Crédit d’impôt à l’investissement dans l’électricité propre : 

Une autre mesure notable est la conception et la mise en œuvre du crédit d’impôt à l’investissement dans l’électricité propre. Ce crédit vise à encourager les investissements dans les énergies renouvelables et à favoriser la transition vers une économie plus verte et durable.

Mesures incitatives pour le logement locatif :

Le gouvernement propose également des mesures incitatives pour certains logements destinés expressément à la location. Cela inclut une déduction pour amortissement accélérée et une déductibilité accrue des intérêts sur les dettes contractées pour financer la construction ou l’acquisition de ces logements. Ces mesures visent à stimuler l’offre de logements locatifs et à répondre aux besoins croissants en matière de logement abordable.

Soutien à l’innovation :

Enfin, le budget prévoit un soutien à l’innovation par le biais de l’amortissement immédiat des coûts de certains brevets, ordinateurs et logiciels. Cette mesure vise à encourager les investissements dans la recherche et le développement, renforçant ainsi la compétitivité du Canada sur la scène internationale.

Le budget fédéral de 2024 propose une série de mesures fiscales ambitieuses visant à promouvoir l’équité, la durabilité et l’innovation. 

Cependant, l’impact réel de ces initiatives sur l’économie et la société dépendra de leur mise en œuvre efficace et de leur capacité à répondre aux défis actuels et futurs. Les Canadiens devront surveiller de près l’évolution de ces politiques et leur incidence sur leur vie quotidienne. Pour en parler, je reçois Faïçal Zellama, Professeur Titulaire à l’Université de Saint Boniface. Bonne écoute 

Le Manitoba accorde une hausse significative de financement au Centre culturel franco-manitobain (Crédit Photo: Gaël Mpoyo)

Éducation

Des éducateurs exceptionnels honorés : le Manitoba célèbre l'excellence en éducation

Le Manitoba, province canadienne réputée pour son engagement envers l’éducation, a récemment mis en lumière six intervenants du milieu éducatif qui se sont distingués par leur dévouement exceptionnel envers l’apprentissage et le développement des élèves. Cette reconnaissance, décernée sous la forme du Prix du Manitoba pour l’excellence en éducation, symbolise l’importance accordée à ceux qui façonnent l’avenir des jeunes générations.

Annoncée par le ministre de l’Éducation et de l’Apprentissage de la petite enfance, Nello Altomare, cette cérémonie a souligné le travail remarquable des lauréats et lauréates, mettant en avant leur contribution significative à la réussite scolaire des élèves de la province. « Le dévouement exemplaire de ces éducateurs doit être souligné à sa juste mesure », a déclaré le ministre Altomare, témoignant ainsi de la reconnaissance officielle envers ces acteurs essentiels de la société.

Le processus de sélection des lauréats a été rigoureux, impliquant un comité composé de représentants de la Manitoba School Boards Association, de la Manitoba Federation of Independent Schools et du ministère de l’Éducation et de l’Apprentissage de la petite enfance. Parmi les critères évalués figuraient notamment le dynamisme pédagogique, l’engagement envers les élèves et l’innovation dans l’enseignement.

Les récipiendaires des prix 2023-2024 représentent un éventail diversifié d’éducateurs de différents niveaux d’enseignement et de diverses régions de la province. Voici un aperçu des lauréats et lauréates :

  • Prix du premier ministre pour l’excellence en éducation : Rebecca Okemow, de la Strathclair Community School, au sein de la Division scolaire Park West.

  • Prix du nouvel enseignant exceptionnel : Rachel Robinson, de l’école Victor Mager, faisant partie de la Division scolaire Louis-Riel.

  • Prix de chef de file exceptionnel en milieu scolaire : Karen Duffield, de l’école Shamrock, également membre de la Division scolaire Louis-Riel.

  • Prix d’excellence en enseignement :

    • Saul Correia, du Collège Churchill, relevant de la Division scolaire de Winnipeg.
    • Miroslawa Demko, de la Ralph Brown School, appartenant également à la Division scolaire de Winnipeg.
    • Tara Tuchscherer, du St. James Collegiate, faisant partie de la Division scolaire de St. James–Assiniboia.

Cette initiative de reconnaissance existe depuis 2006, soulignant ainsi l’engagement continu du Manitoba envers l’excellence en éducation. Au fil des ans, elle a permis de mettre en lumière des éducateurs exceptionnels qui, par leur passion, leur dévouement et leur innovation, ont un impact significatif sur la vie et le futur des élèves qu’ils servent.

Le Manitoba accorde une hausse significative de financement au Centre culturel franco-manitobain (Crédit Photo: Gaël Mpoyo)

Politique

Le gouvernement du Manitoba vient d'annoncer une augmentation substantielle du financement alloué au Centre culturel franco-manitobain (CCFM)

Cette décision, dévoilée lors d’une annonce conjointe par le Premier ministre Wab Kinew et le ministre des Affaires francophones Glen Simard le vendredi 19 avril 2024, témoigne de l’engagement renouvelé envers la vitalité et le développement de la communauté francophone de la province.

Cette injection de fonds, d’un montant de 387 000 $, s’inscrit dans le cadre des prévisions budgétaires de la province pour l’exercice 2024. Elle vise à soutenir les activités et les initiatives du CCFM, un pilier essentiel de la vie culturelle et linguistique francophone au Manitoba.

Felix Mathieu Professeur en science Politique à l’Université de Winnipeg (Crédit Photo: Gaël Mpoyo)

Politique

Un « bon départ » : comment le premier budget de Wab Kinew atterrit au Manitoba

Les examens sont en cours, et de nombreuses organisations à travers le Manitoba donnent un coup de pouce au budget 2024 de la province – ou du moins l’appellent un bon premier pas.

Le budget inaugural du gouvernement du NPN du Manitoba a été publié mardi, et le ministre des Finances Adrien Sala et le premier ministre Wab Kinew reçoivent quelques éloges pour le document ambitieux, avec quelques préoccupations persistantes.

 
Felix Mathieu , professeur de sciences politiques à l’Université de winnipeg , a déclaré à envol91 que le budget semble prêt à aider la majorité des Manitobains, grâce à un remaniement majeur de l’impôt foncier sur l’éducation qui profite principalement aux propriétaires de maisons de moindre valeur.
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Telegram
Envol 91 FM